• [Avis] Slay the Spire

    Slay the Spire, ce jeu indépendant encore en early access, nous plonge dans l’univers d’un roguelike et d’un jeu de cartes, pour le moins simple, mais addictif.

    Sorti en novembre 2017 en accès anticipé, développé par Mega Crit GamesSlay the Spire nous propose donc un jeu de cartes au tour par tour, associé à un donjon crawler. Le but est simple, arriver au bout du donjon, qui se compose de 3 étages, avec une succession de salles à franchir pour arriver au boss de chaque étage. Comme une sorte de labyrinthe, vous devrez choisir le chemin à emprunter en fonction des salles à venir. Les chemins à emprunter son visibles, ce qui nous laisse planifier le chemin que le souhaite prendre ainsi que les obstacles que l’on souhaite rencontrer. La carte est bien entendu générée aléatoirement au début de chaque partie et nous laisse le choix entre 6 catégories de salles :

    - Représentées par une tête de monstre, ces salles sont celles qui reviennent le plus souvent. Elles permettent d’affronter un à quatre monstres relativement faibles, et de gagner de l’or, une carte et éventuellement une potion.

    -    - Un monstre couronné représente la salle des élites. Ici, un mini boss relativement puissant garde la salle. Les élites, bien qu’ils soient puissants, permettent de gagner un meilleur trésor que les monstres communs. Ici, une carte au choix, de l’or, éventuellement une potion, mais une relique en plus.

    -    - Le feu de camp, salle qui va permettre de se reposer pour gagner des points de vie, améliorer une carte, ou divers bonus à débloquer lors de la partie.

    -   - Le marchand, qui va vous permettre d’acheter des cartes, reliques ou potions avec l’or gagné durant les combats.

    -    - Le coffre, une salle avec un coffre contenant une relique.

    -    - Une salle « ? », une salle aléatoire pouvant contenir une des salles citées juste avant, ou alors une sorte d’événement aléatoire forçant le joueur à faire des choix à conséquences (perte point de vie, gagner une carte, affronter monstre…)

               

     

    -    Le boss de fin, situé en extrémité de carte, celui-ci est particulièrement redoutable et permet de gagner un trésor plus ou moins puissant, et de passer à l’étage suivant.

    Vous commencez donc la partie avec un deck pour le moins très simple. Il est composé de 10 cartes attaques et défenses. Chaque carte jouée finira dans la défausse. 10 cartes, cela peut sembler peu au départ, mais il faut savoir que la pioche est infinie, une fois le deck épuisé, la défausse est mélangée et on retrouve un nouveau deck. Il faut aussi savoir que les cartes en main, même si elles ne sont pas jouées, finissent dans la défausse une fois le tour terminé. Vous disposez de 3 points d’énergie au début de chaque tour, et chaque carte nécessite un certain nombre de points d’énergie pour être jouée, à vous donc de planifier vos coups à chaque tour pour mieux faire face aux différentes situations.

                                     

    Il faut savoir que les monstres utilisent généralement 3 actions différentes, l’attaque, la défense ou un bonus/malus. Les intentions de l’ennemi sont connues à chaque début de tour, vous saurez donc s’il compte attaquer, se défendre, ou encore se booster ou vous infliger un malus. À vous donc de gérer au mieux les tours sans trop perdre de vie et venir à bout de chaque salle.

    Pour vous accompagner, le jeu met à votre disposition 3 personnages. À l’heure actuelle, 2 sont disponibles et le troisième le sera une fois le jeu sorti de son early access. Premièrement, vous avez Le Soldat de Fer, principalement tourné vers l’attaque et la défense. À la fin de chaque combat, la capacité de la relique de ce personnage va vous permettre de gagner 6 points de vie. Le second personnage est La Silencieuse, principalement tourné vers la défense, sa relique vous permet de piocher 2 cartes supplémentaires en début de tour. Son rôle va surtout être d’infliger du poison à l’ennemi ou des malus sur le long terme. Les reliques que vous allez récupérer tout au long de la partie ont des effets qui vous suivront tout au long du donjon. Ils peuvent être bénéfiques ou alors vous donner un certain handicap. Vous pouvez par exemple gagner une relique qui vous donnera quelques points d’énergie, de la vie, piocher plus, réduction de dégâts… ou bien perte de vie, moins de cartes, malédiction…

    Le petit avantage de ce jeu, c’est que chaque partie ne se ressemble pas. En effet, avec près de 200 cartes et un grand nombre de reliques, l’aléatoire est présent à chaque partie., à vous donc de vous adaptez en fonction des situations pour avancer le plus possible. De plus, à la fin de chaque combat, vous aurez la possibilité de choisir entre 3 cartes afin d’augmenter votre deck et de redéfinir votre style de jeu.

    Il existe ainsi 3 types de cartes :

    -    - La carte attaque : va permettre d’infliger des dégâts directs à l’ennemi.

    -    - La carte compétence : va permettre de se défendre, d’infliger un malus ou de s’octroyer un bonus (gain d’énergie, vie, pioche…)

    -    - La carte Pouvoir : Une carte ne pouvant être jouée qu’une seule fois dans le combat, qui généralement va permettre d’activer un bonus (bouclier, renvoie de dégâts, gain d’attaque…) et qui sera actif tout le combat.

    Étant donné que nous sommes dans un donjon crowler et roguelike, le système de jeu est simple, venir à bout de chaque salle sans mourir, la mort signifiant repartir du début. Cependant, tout n’est pas si simple pour autant. Pour pimenter le tout, vos points de vie de ne se restaurent pas entre chaque salle, vous gardez donc les mêmes points de vie entre chaque combat, d’où l’utilité de certaines potions ou du feu de camp. De plus, chaque partie permet de gagner des points d’expérience en fonction de votre avancée dans le donjon (il faut donc mourir pour gagner de l’expérience). Et cette expérience va vous permettre de gagner en niveau, et chaque niveau va débloquer des cartes et des reliques.

    Pour accompagner le tout, au début de chaque partie, un choix vous sera proposé. Vous aurez ainsi la possibilité de choisir entre 4 choix pour commencer la partie dans de meilleures conditions, ou non. Une fois que les 3 étages et donc les 3 boss ont été vaincus, une option supplémentaire s’offre à vous lors des prochaines parties. Le mode ascension. Ce petit mode est divisé en plusieurs paliers, avec chaque palier vous accordant des malus, offrant ainsi une difficulté accrue à chaque palier.

     

    Pour conclure, Slay the Spire, a beau être un jeu aux graphismes et au gameplay plutôt simplistes, il n’en reste pas moins addictif. Bien qu’il soit encore en early access, le jeu est plutôt bien développé, et ses mécanismes et possibilités sont nombreux. Avec une grande part d’aléatoire, attendez-vous à une grande difficulté et pas mal de frustration par moment.

     

     

    Fiche technique :

     

    Sortie : 15 Novembre 2017 (early access)

    Plateformes : PC

    Genre : Roguelike, jeu de cartes

    Développeur : Mega Crit Games

    Nombre de joueur : 1 joueur

    Prix : 15.99€

    « [Avis] Final Fantasy XV[Présentation] Ratchet et Clank - Introduction et planète Veldin »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :